Trappages

Dans le cadre de notre aide aux chats libres, nous réalisons des trappages.
Dans quel but ?

Les objectifs de ces trappages sont différents.
Nous sommes parfois appelés par des particuliers pour attraper des animaux errants. Souvent, ils ont vécus la première partie de leur vie dans un foyer. Ils ont ensuite été abandonnés dans la rue ou laissés à l’abandon sans nourriture. Parfois, n’ayant pas été stérilisés à la puberté de l’animal, celui-ci se sauve au moment des chaleurs.

trappeCommencent alors une recherche de nourriture, des bagarres entre chats, l’apprentissage de la vie de chat sauvage.

Pour les femelles, si elles n’ont pas été stérilisées, et c’est souvent le cas, elles auront environ deux portées par an. Pour les mâles, les bagarres au moment des chaleurs sont souvent terribles. S’ils ne trouvent pas de nourriture, ils sont souvent maigres et à la merci de la première épidémie. Au moment de l’hiver, les premiers à mourir sont les chatons nés trop tard en automne et qui n’ont pas assez de défenses pour affronter le froid.

Dans tous les cas, leur situation est rarement facile: chassés par les chiens, par les hommes, ils trouvent refuge dans des endroits difficiles d’accès. Ils sortent souvent la nuit pour trouver de la nourriture.

Notre objectif premier est donc de stériliser et identifier les chats. A partir du moment où ils ne risquent plus de se reproduire, leur condition s’améliore nettement. Non seulement les femelles reprennent une condition physique satisfaisante, mais les mâles ne se battent plus.

C’est extrêmement important car cela évite les bagarres. Moins de blessures. Moins de risque aussi que les gens du quartier se plaignent des miaulements de chats au moment de la période des amours.

Pour les chats « adoptables » ils sont sortis de la rue et mis en quarantaine pour pouvoir être placés en famille d’accueil en attendant des adoptants. C’est toujours le cas lorsque nous attrapons des chatons: ils sont alors placés en famille d’accueil. Commence alors un long travail de socialisation.

Faustine, en cours de socialisation

Faustine, en cours de socialisation

Faustine quelques mois plus tard! Tranquille et câline, elle a été adoptée!

Faustine quelques mois plus tard! Tranquille et câline, elle a été adoptée!

Pour les autres : ceux dont la vie de chats libres convient, s’ils ne sont pas en danger, ils sont laissés dans leur lieu de vie. Une personne s’occupe de les nourrir régulièrement, permettant ainsi un suivi de la population féline et de soigner ainsi tout chat en mauvaise santé.

Les chats errants sont des êtres sensibles., ils ont le droit à la vie et au respect.
La loi du 6 janvier 1999 leur a reconnu officiellement le statut de chats libres.

Partenaires

logo_jeveuxchat   logo_secondechance   pub_medoretcie   logo_aideanimaux   logo_botanic   pubmaxizoo_fn   GSF jardiland